19 novembre 2021

19 novembre 2002

Le pPrestige coule au large des côtes 

En difficulté depuis le 13 novembre, et après un remorquage en haute mer, le pétrolier le Prestige se brise et emporte dans les fonds marins  sa cargaison de 77 000 tonnes de fioul.

 L’attitude des autorités espagnoles sera très contestée dans leur pays mais aussi en France, le remorquage ayant certainement augmenté l’étendue de côtes touchées (de la  Galice à la Bretagne sud). Des opérations  de colmatage devront par la suite avoir lieu pour éviter une marée noire   de plusieurs années provoquée par les  fuites

.

Si jamais vous allez dans la forêt de Bily, cherchez dans un chemin qui mène au tumulus de Saint-Maur – c’est je crois, le trente-cinquième ou trente-sixième bouleau à droite, en venant de Vernon – vous y verrez les deux noms de Sylvain et Marlon grandis et longs de vingt centimètres au moins : l’arbre était jaune, il a vieilli, et les lettres ont suivi la croissance de la plante.

Rien ne grandit comme deux noms de gentils fiancés, gravés à la pointe du couteau sur l’écorce encore tendre d’un jeune arbre.

Sur le tarmac, une voiture attendait Éric.

Les deux fantassins saluèrent militairement Éric et le commandant Lefebvre.

  • Heureux de vous revoir parmi nous. On a à parler.
  • Déjà ? s’inquiéta Jacquy.
  • Il faut battre le fer quand il est chaud. Ce ne sera pas long.
  • Je pourrais attendre ?
  • Non je vais vous faire conduire chez vous.

Arrivé au poste de police dans l’aile du Palais Présidentiel, une voiture attendait pour Jacquy.

  • A tout de suite.
  • Je t’attends. Je vais te cuisiner un bon repas.
  • Heureux homme, déclara le commandant.
  • Asseyez-vous, prenez vos aises, voulez-vous un café ?
  • Je veux bien, avec deux sucres.

Le commandant aborda directement le débriefing.

  • Bon, le Français ou le Belge, avez-vous une idée de qui cela pourrait être ?
  • Absolument pas. Mais ce n’était qu’un sous-fifre, j’ai entendu qu’il parlait d’une femme qui serait le commanditaire.
  • Une femme ?
  • Je pense que c’est la femme du fils Mkosi.
  • Sérieusement ?
  • Oui D’abord elle a disparue de la circulation et l’homme de Principe, pourrait être son amant. On m’a dit que c’était une femme à très fort caractère.
  • Et ?
  • Ce n’est qu’une supposition, mais mes tortionnaires ne parlaient que d’une puce, son mari travaillant dans le nucléaire, il pourrait être un agent à la solde de l’Afrique du Sud, d’où la nationalité de mes bourreaux.
  • J’ai demandé un rendez-vous avec la famille Mkosi. Ils pourront peut-être me renseigner sur leur belle-fille.
  • Je vous fais reconduire chez votre amie. Bon appétit.

Merci Je vous tiens au courant

 

 

en librairies

Tabac/presse

Les Sables d’Olonne

Noirmoutier

en avril 2022