05 novembre 2020

 

La nouvelle tombe en ce jour de novembre 1977, glaçant le petit monde de la BD : René Goscinny est mort, en faisant un test d’effort sur un training pendant une visite médicale. Le scénariste d’Astérix lâche donc son copain et dessinateur Albert Uderzo qui devra poursuivre seul la série…

Légende

Chaque nuit une reine scandinave traversait les mers et « garoutait » sur les plages de Longeville. Un pêcheur surprit cette « garache » dans les dunes à plusieurs reprises et résolut de la supprimer. L’homme mourut par la suite d’un mal étrange après que son navire eut fait naufrage. Sa famille se retrouva dans la misère et finit par s’éteindre.

Surpris, Albert dans son uniforme bleu, s’excusa et après s’être raclé la gorge demanda.

  • Vous avez changé de voiture ?
  • Non, c’est mon véhicule personnel, rétorqua Raoul d’un ton qui laissait percevoir l’agacement.
  • Je me disais aussi, elle n’est pas de la bonne couleur.

Albert retourna vers sa chaise dans sa guérite tout en regardant le Directeur commercial se diriger vers les bureaux de la direction.

Raoul ajusta sa cravate et poussa d’un geste brusque la porte d’entrée à deux battant. Phyloména, l’hôtesse d’accueil, décontenancée par autant de désinvolture inhabituelle, par l’assurance qu’il dégageait, alors que d’ordinaire, effacé, mielleux, il était beaucoup plus soucieux de se faire passer pour le souffre-douleur de Jean-Bernard.

Sans frapper, il poussa la porte du bureau de Jean-Bernard. Sans y avoir été invité, il

           

alla directement s’asseoir dans  un des fauteuil disposés autour d’une table basse de travail. Sans une formule de politesse, la tête baissée, les yeux fixés sur une paire de lunette à double foyer qu’il avait entreprit de nettoyer avec le bas de sa cravate, il lança d’un ton arrogant.

  • Vous m’avez demandé ?
  • Bonjour quand même. J’ai appris par Sébastien que tu avais acheté sur le compte de la société le véhicule avec lequel tu viens d’arriver.
  • Oui et alors ?
  • Alors ! Tu n’as pas l’autorisation d’effectuer quoi que ce soit sans m’en avoir parlé et d’avoir le feu vert d’Elayna. Tu le sais bien. Oui ou non ?

Raoul se leva et évitant le regard de Jean-Bernard rétorqua.

  • C’est possible, mais à partir d’aujourd’hui, étant le gérant de la société, je fais ce que je veux.
  • Quoi ! Qu’est qui te prends ? Et notre accord !
  • Vous pouvez dire ce que vous voulez, c’est moi le gérant, un point c’est tout.