13 Août 2020

13 out 1532

Edit d’Union de la Bretagne à la France

La procédure politique visant à unir le duché de Bretagne    et le royaume de France débuta à la fin des années 1480. Elle atteindra son climax le 13 août1532 à Nantes, par l’édit d’union

Balade

Marronnier, érables, sycomores, tilleuls, cèdres, etc… la flore est largement représentée au parc Baron qui, près de Fontenay-le-Comte, veille sur les restes d’un antique château féodal.

Comme pour la première fois, il ne pût s’empêcher de la suivre des yeux. Mais qui n’en aurait pas fait autant !

Elle revint avec un porte documents qu’elle ouvrit.

Elle en sortit, sans aucune hésitation une photographie d’un modèle de robe qu’elle présenta à Jean Bernard.

En prenant la photographie, il eut un sourire, et la redonnant à la jeune femme, il dit ravi et amusé.

  • Je vous présente ma femme dans le modèle de la cape indigo crée en 1966 par Yves Saint-Laurent.

Emerveillée, la jeune femme, qui avait commencé brillamment ses études d’arts appliqués en architecture

   

intérieure à l’école Boulle, dans le douzième arrondissement de Paris, répondit toute excitée.

  • Elayna est votre femme ? Ce n’est pas vrai ?
  • Eh bien si, Elayna est ma femme, et se ravisant il rectifia. Nous ne sommes pas mariés, mais nous vivons ensemble depuis maintenant près de quarante ans.

Comme pour se justifier, il sortit son portefeuille de la poche gauche intérieure de son blazer et présenta une  photographie un peu jaunie .Elle représentait Elayna et Jean Bernard sur île de Groix dans le Morbihan. Félicitations, dit-elle avec admiration.

Reprenant le porte-documents qu’elle avait auparavant soigneusement refermé, elle en ressortit d’autres agrandissements et les étalant sur le comptoir, elle dit triomphante.

  • Vous avez le choix, laquelle préférez-vous ?

Surpris et émerveillé, il s’informa.

  • De qui et d’où tenez-vous toutes ces photos ?
  • C’était à ma mère, elle était photographe de mode. Elle travaillait en free lance.
  • Vous dite était. Votre mère n’est plus ?
  • Oui, maman est décédée l’année dernière et avant de mourir, elle m’a confiée ces photographies d’Elayna, pour qui elle avait une grande admiration.
  • Je suis désolé, répondit Jean-Bernard.

La jeune vendeuse s’était retournée pour retenir une larme.

  • Merci, dit-elle.

Clins d’œil