6 juin 2019

6 juin 1944

Le débarquement de Normandie

Sainte Mère l’Eglise

photo du 6 juin 2018

jean pierre laroche

suite

 

Jean-Bernard proposa une autre tasse de thé. Seule Muryelle en accepta une. Adelyne se servit un verre d’eau, sa voix au fur et à mesure de son récit s’était voilée. S’adressant à Elayna elle demanda.

  • Si tu continuais.

Elayna avec beaucoup de courage reprit le récit de leur séjour dans la baie d’Arcachon.

  • A la gare d’Austerlitz, les garçons nous ont laissés choir. Nous avons regagnés nos logements respectifs,
  • Adelyne rue des Abbesses et moi sur la butte Montmartre près de la place du Tertre. J’étais bien enceinte. Adelyne avait échappée à ce terrible malheur.  A trois mois je n’étais pas grosse. Cela ne ce voyait pas. Un mois plus tard, quand Christian Dior disparut et que Yves Saint Laurent lui succédait à la tête de la maison, j’en ai profité pour disparaître et me réfugier à Londres. Adelyne venait me voir toutes les semaines et me rendait comptes des réactions de la maison.
  • Et tes parents, demanda Muryelle.
  • Je leur ai dit que j’avais beaucoup de présentations en Angleterre et je voulais en profiter pour me perfectionner de la langue anglaise.
  • Ensuite ?

                            

  • J’ai accouchée en catastrophe à l’hôpital du roi Albert à Londres. Le bébé était mal positionné et je ne voulais pas que l’on me fasse une césarienne. J’ai été pas mal déchirée. Quelques heures après mon bébé a été adopté. Je n’ai jamais cherché à savoir. Quelques années plus tard Jean-Bernard était entré dans ma vie. Il était si prévenant, serviable, si gentil, qu’il était tout ce que je souhaitais. Alors petit à petit il m’a fait oublier ma culpabilité. Malheureusement pour nous deux, je ne pouvais plus avoir d’enfants. On m’avait diagnostiqué des kystes aux ovaires et j’ai due subir ensuite une hystérectomie.