12 février 2019

Le 12 février 1772,

Découverte des îles Kerguelen

Yves Joseph de Kerguelen de Tremarec,  navigateur  breton, aperçoit les îles qui portent aujourd’hui son nom   dans le sud de  l’océan indien  . Croyant avoir trouvé, à tort, le continent austral  l, il le baptise dans un premier temps,  France australe

12 février 1947

Première collection pour Dior

A 42 ans, Christian Dior lance sa première collection de couture   Il révolutionne  le monde  de la mode avec des formes totalement inédites. Le style « New-look » est né : épaules arrondies,taille    fine, jupe ample en forme de corolle.

Charles Darwin – né le 12 février 1809

Pour succéder à son grand-père, Charles Darwin entame des études de médecine   qu’il abandonne pour la théologie. Il s’embarque ensuite sur un navire, se livrant à des observations en géologie et biologie. A son retour, il compare ses travaux aux théories existantes. Il confirme alors celles de Lvell  : la surface de la Terre   est soumise à des changements continuels, induits par des forces naturelles. Il y ajoute cependant que les espèces se modifient et ne sont pas fixes.

 Fete à souhaiter : SAINT FÉLIX

Nous fêtons FELIX, mais aussi Reginald et Melissa. Félix est synonyme de bonheur en latin, ce qui explique l’étendue de son succès depuis l’antiquité. Plusieurs empereurs romains ajoutaient Félix à leur noms pour s’attirer les meilleurs augures. A partir du 19eme siècle, Félix redevient un prénom tendance dans différents pays d’Europe

Saint Félix, 16ème évêque de Nantes (549-582) dont Saint Venance Fortunat   vante les mérites dans ses poèmes.
Saint Félix est une des grandes figures de l’épiscopat gallo-romain. Selon la tradition sa famille, originaire d’Aquitaine, avait compté des préfets du prétoire et des consuls. Félix hérita de leur passion du bien public en même temps que de leur fortune.

Eclairage public

C’est le 21 novembre 1968 que La Roche-sur-Yon fêta l’éclairage public.

Après le repas, la fête populaire débuta à 4 heures, sur la place Napoléon, avec des jeux, distractions et course « de vélocipèdes ». Le compte rendu note même qu’il y eut un lancement de « ballons grotesques, à la grande joie populaire ».

A la nuit tombante, les rues subitement s’éclairèrent, sous l’action du gaz « dans l’enthousiasme général ». Une retraite aux flambeaux, riche de plus de 3000 personnes, précédée de la philharmonie défila dans les rues et se termina à la mairie. Dans les salons de la maison communale un bal s’ouvrit gracieusement à la demande du directeur de l’usine à gaz, le comte de Briqueville. Ce fut une journée mémorable. Le chroniqueur du temps fait simplement remarquer que l’on oublia d’éclairer le fondateur de la ville : la statue équestre de Napoléon qui demeura dans la pénombre.

Recette

Truites aux amandes

Pour 6 personnes : 6 truites – 150g de beurre – 60g de beurre – 100g d’amandes effilées – 2 cuill à soupe d’huile – Sel et poivre.

 

Lvez les truites à l’eau courante et laissez-les sécher sur un papier absorbant.

Placez les poissons dans un grand plat. Salez-les et poivrez-les.

Mettez la farine dans un plat, et roulez-y les truites afin de bien les enrober, mais sans excédent.

Faites chauffez l’huile et 80g de beurre à feu vif dans une poêle, et couchez-y les truites. Laissez la peau dorer de chaque côté, puis faites cuire quelques minutes sur feu plus doux.

Disposez les poissons cuits dans un plat de service chaud, et réservez.

Dans une autre poêle, mettez le restant du beurre et, lorsqu’il mousse, ajoutez les amandes effilées. Attendez que les amandes blondissent, puis versez le tout sur les truites.

Décorez le tour du plat avec des quartiers de citron et de petits bouquets de persil, et servez aussitôt avec une garniture de pomme vapeur.

C’est en 1564 après avoir attendu 90 ans que Rennes reçut du roi Charles IX l’autorisation de bâtir un

palais pour le Parlement.  Ils déjeunèrent dans un restaurant du quartier de la poterie. Adelyne curieuse comme une fouine, profita de cette halte pour faire subir un véritable interrogatoire de police en règle, à Jean-Bernard.

  • Tu dois avoir à peine vingt-trois ans, questionna-t-elle. Tu devrais être au service militaire, tu es en permission ?
  • Non, j’ai été exempté, quand j’ai fait mes trois jours
  • à Vincennes.
  • Tu as les pieds plats ?
  • Oh non ! Il n’a pas les pieds plats, je te tranquillise, il ne lui manque rien, rassura Elayna.
  • Même si j’avais eu les pieds plats, j’aurai fait quand même mon service. La guerre d’Algérie mobilise tous les jeunes gens.
  • Alors, pourquoi tu n’y es pas ?

C’est simple. Mon père tomba gravement malade, un infarctus. Il devait absolument s’arrêter de travailler. Comme j’étais l’aîné de ses enfants et que l’école ne me disait plus grand chose, il m’a mis le pied à l’étrier. J’avais juste dix-huit ans. Je lui ai succédé à la tête de sa société reconnue d’intérêt pour l’économie de notre pays.  J’ai été exempté sans problème. J’ai même un diplôme le reconnaissant.